LANCEMENT OFFICIEL DU PROJET BUMBATIRA AMAHORO

 

Sous le haut patronage de son Excellence l’Ombudsman de la Republique du Burundi , CEDAC en partenariat avec AOAV  lancent officiellement un projet « engagement des jeunes leaders dans la prévention des conflits au Burundi » Vendredi le 10 avril 2015. Lieu  Royal Palace Hôtel  

Dans son discours de bienvenu le Patron Fondateur du Centre d’Encadrement et de Développement des Anciens Combattants (CEDAC en sigle) a fait une brève description de l’organisation aux Partenaires, différents invités et participants. Fonde en 2005 pour soutenir les ex combattants et autres victimes de la violence armée à se réinsérer dans les communautés, CEDAC est une organisation sans but lucratif, apolitique et non confessionnelle.

 Il a ajouté que le Projet  lancé officiellement rentre dans le vaste programme de réduction des violences armées démarré par CEDAC depuis l’année de sa création en 2005. Des campagnes de sensibilisations à la lutte contre les armes légères ont été organisées par cette dite organisation avec la collecte d’un nombre suffisant d’armes et munitions et cela en partenariat avec la commission nationale de désarmement civile et le PNUD.

Il a souligné que  CEDAC a participé à l’organisation  des campagnes de plaidoyer pour la ratification des traités internationaux dont la Déclaration de Genève et le Traité international sur le commerce et le transfert des armes, la convention internationale sur l’utilisation des armes à sous munitions avec l’appui des partenaires comme le PNUD, AOAV, Control Arms et Mine Action Canada.

Conscient de la force de la jeunesse pour la lutte contre les violences armées et ayant constaté que c’est cette même jeunesse qui est souvent manipulée et utilisée dans la plupart des pays en conflit, CEDAC en partenariat avec Search for Common Ground est en train de réaliser un projet invitant la jeunesse à adopter un comportement responsable, avant pendant et après les élections. 

Il a profité de cette occasion pour lancer un appel pressant à la jeunesse afin d’éviter tout acte visant à utiliser la violence comme voix de solution aux problèmes tout en  demandons aux politiciens de concentrer leurs efforts à la rédaction et publication de leurs  projets politiques répondant aux aspirations de la population. Il a demandé à la communauté internationale de continuer à soutenir cette phase importante dans la vie du pays.

Il a terminé son allocution en  remerciant encore une fois le Gouvernement du Burundi à travers le Bureau de l’OMBUDSMAN pour le patronage de la dite  activité, le Gouvernement Américain pour l’appui financier ainsi que tout un chacun pour avoir bien voulu rehausser leur présence dans ces  cérémonies.

Rappelons également que le Projet est entrain  être exécuté dans les  Communes à risque, principalement les plus affectées par les tensions et violences pendant la période électorale en 2010 qui sont les communes  Isale, Mutimbuzi, Kabezi, Kanyosha en Province Bujumbura Rural ; les communes Kinama, Kamenge, Buterere, Musaga, Cibitoke en Marie de Bujumbura ; les communes Gihanga, Rugazi, Mpanda, Bubanza en Province Bubanza ; les communes Mwumba, Ngozi, Kiremba en Province de Ngozi et en fin les communes Bugendana, Giheta, Gitega, Mutaho en Province de Gitega .

CONTACT SECRETARIAT:

BUJUMBURA - BURUNDI, ROHERO  B.P. 7052   E-mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ,

Tel: +257/22277879-      +257/79912027